Le carnet d’adresses (B2B)

Quelques mots sur vous …

Bonjour à Toutes et à Tous,

Quelques mots, c’est toujours trop peu quand on est bavard comme moi !

Mais, allez lançons-nous !

Je suis Ori le co-fondateur de l’agence Licorne ” voir l’immobilier autrement » que nous avons créé avec Olivier, il y a deux ans et qui est située à Saint Victoret, dans les Bouches du Rhône (ville limitrophe de Marseille).

Quelle est votre activité ?

« Plus qu’une agence immobilière, un écosystème ! »

Le point de départ, c’est l’association d’un agent immobilier de métier (Olivier a débuté en 2002) et d’un poil à gratter professionnel (oui c’est moi..) pour créer une agence immobilière qui répond aux attentes de 2021 (oui je sais, tout le monde dit ça mais le pire c’est que nous on le pense).

L’idée est de créer un véritable écosystème nous permettant d’aborder l’immobilier sous différents aspects :

La transaction dans l’ancien, dans le neuf, la location (avec gestion ou pas), la construction puisque nous sommes aussi actionnaires dans une entreprise de construction de villas individuelles et depuis peu dans la formation.

Quel est votre domaine de prédilection ?

« La symétrie des attentions ! »

La réponse va paraître bizarre mais notre spécialisation, c’est la symétrie des attentions.

Derrière ce mot barbare se cache quelque chose de tout simple : si les conseillers immobiliers ne sont pas épanouis dans leur travail, ils ne pourront pas exprimer leur plein potentiel avec leurs clients.

C’est une espèce de cercle vertueux où la satisfaction du conseiller entraîne la satisfaction du client, qui augmente la satisfaction du conseiller « vers l’infini.. et au-delà ».

Certaines agences ou réseaux se disent « customer centric » (tournées en priorité vers le client), d’autres « agent centric » (tournées en priorités vers l’agent).

Notre méthode ou stratégie repose sur un triangle : tout ce que nous mettons en place, que cela soit digital ou pas d’ailleurs, doit apporter un plus à l’acheteur (ou locataire), au vendeur (ou bailleur) et à l’agent.

Chaque nouvelle approche qui n’améliore pas l’expérience vécue par un des côtés de ce triangle est purement et simplement… abandonnée.

Quelle est votre plus belle réalisation ?

« Un développement fulgurant »

Il n’est jamais aisé de parler de soi en terme élogieux et parler de réussite est plutôt prétentieux.

Mais, nous sommes extrêmement fiers en ayant commencé à Olivier et moi-même en janvier 2020, d’être aujourd’hui 14 collaborateurs et d’avoir deux agences physiques (la deuxième est située au “Le Puy-Sainte-Réparade – CP : 13160). 

Quelle anecdote souhaiteriez-vous partager avec les membres du groupe ?

«  Les yeux dans les bleus de Licorne »

En à peine deux ans, il y en a eu énormément … Des choses folles, drôles, d’autres beaucoup moins.

Quand nous avons commencé, je voulais qu’une caméra nous suive 24h/24 pour pouvoir faire un « film » sur les débuts de l’agence.

Je trouvais l’idée intéressante, parce que tu n’es pas forcément conscient de tout ce que tu vis quand tu es en train de le mettre en place et notamment des décisions importantes que tu prends et des embûches que tu rencontres.

Bon, vous imaginez bien que nous n’avons jamais mis ça en place…

Comment voyez-vous l’avenir des métiers de l’immobilier ?

«  Pas simple cette histoire, l’immobilier est en pleine mutation »

C’est une question assez complexe pour plusieurs raisons.

  1. Jusqu’à maintenant nous vivons une transformation sur la forme, mais pas sur le fond. Les modèles frais fixes/low cost ne tiennent généralement pas sur la durée (en tout cas en France), les E-Buyer sont en train de se remettre sérieusement en question (arrêt de Zillow par exemple aux Etats unis).

    Nous sommes de plus en plus nombreux, avec un nombre de bien en vente qui augmente mécaniquement, mais pas aussi vite que ce que le nombre de mandataires.

    C’est à la fois une menace et une superbe opportunité pour celles et ceux qui feront les choses avec le plus d’envie, de méthode, de sérieux et de cœur.

    De plus, le savoir est devenu une commodité.
    Depuis Internet, tout le monde sait tout sur tout.

    Je pense que nous devons repositionner le métier et être au clair avec les propriétaires. Notre métier n’est pas de vendre leur bien, il est celui de le vendre dans les meilleures conditions, en leur évitant de perdre du temps, de l’énergie et un maximum de stress. 

     
  2. De nouveaux sujets passionnants sont en train de naître comme le métaverse par exemple.
    Notre métier peut-il devenir, au moins pour une partie, virtuelle ?

C’est une question qui pourrait paraître folle mais par exemple il existe déjà des architectes de terrains virtuels, et que cela me plaise ou pas, c’est là, aujourd’hui et maintenant.
Ce que nous considérons aujourd’hui dans le réel sera peut-être à reconsidérer très vite dans le virtuel.  
Et, je pense qu’il est possible que bientôt nous parlerons plus d’immobilier au singulier mais au pluriel.

Quelles valeurs souhaitez-vous transmettre ?

” Nos valeurs se traduisent dans les actes ”

Pour cette question, je vous invite réellement à parler avec une ou un des conseiller « Licorne », les valeurs ne se décrètent pas… Soit, tu arrives à les faire passer, soit c’est raté !

Je pourrais faire un énième discours sur la bienveillance, l’exigence, etc.

Mais, ce ne sont que des mots et seuls les actes comptent.

Que souhaitez-vous partager avec les membres du groupe ?

Je sais que nous sommes des concurrents, et je ne suis pas de ceux qui font semblant que cela n’existe pas.

J’aimerais par contre que ce groupe nous permette de concevoir des actions communes.
Nous sommes plus de 15500 si je ne me trompe pas, c’est déjà largement assez pour faire du bruit sur des sujets qui nous préoccupent toutes et tous.

En exemple, précis parmi d’autres, j’aimerais beaucoup que nous puissions faire en sorte que les sites de PAP aient à obtenir un minimum d’informations de la part des propriétaires sans se défausser sur le côté « régie publicitaire ».


Il me semble en effet que la moindre des choses quand les gens veulent mettre en vente un bien à plusieurs centaines de milliers d’euros serait de vérifier qu’ils soient bien les propriétaires dudit bien.


Même chose pour les diagnostics qui sont obligatoires dès la mise en vente.

En tout cas, je suis ravi de faire partie de ce groupe et je remercie Tom pour ce travail de titan 😉

Ori Chamla – 06 16 36 16 93 – [email protected]  http://licorne-immo.com

Créez votre compte. Participez aux événements “private business event LPGI CLUB “. Développez votre réseau d’affaires !

Rédigé par Tom Delaey – Les petits génies de l’immobilier – http://lpgi.club