Le carnet d’adresses (B2B)

Quelques mots sur vous …

Bonjour à Toutes et à Tous,

Je suis Hervé Paillard, j’ai débuté dans l’immobilier dès mon plus jeune âge en commençant par la réalisation des diagnostics immobiliers légaux lors des ventes et locations tout en continuant mes études en cours du soir.

Mon objectif était de devenir expert immobilier, j’ai donc intégré il y a une dizaine d’année le CNAM à Lyon pour obtenir le diplôme de l’ICH, diplôme reconnu dans la profession.

« Expertise immobilière »

J’ai basculé dans le métier avec une première expérience professionnelle au sein de la filiale expertise immobilière du groupe expertises Galtier pour laquelle j’ai collaboré cinq années sur l’évaluation de toutes typologies d’actifs aux côtés d’experts chevronnés.

Quelle est votre activité ?

«  Evaluation sans réserve de pollution »

Aujourd’hui, en plus d’évaluer des biens et droits immobiliers pour les besoins d’une clientèle diversifiée, notre cabinet réalise des études et évaluations environnementales de sites et sols.

Ce domaine de compétence permet de pouvoir délivrer aux donneurs d’ordre qui le souhaitent des valeurs sans réserves quant à l’éventualité d’un risque de contamination des sols.

Quel est votre domaine de prédilection ?

« Le diagnostic de pollution de sols »

Notre spécialisation et fer de lance est le diagnostic de pollution des sols ce qui permet entre autres d’éclairer ou protéger nos clients avant une transaction ou prise à bail. En ce qui me concerne, je m’occupe également du pôle évaluation immobilière en réalisant des expertises en valeur vénale et/ou locative pour des bureaux, locaux industriels, locaux commerciaux, concessions automobiles, hôtels, etc…

Quelle est votre plus belle réalisation ?

« Une expertise en mode furtif »

Au sein du cabinet, nous avons réalisé une expertise pour un donneur d’ordre connu à l’échelle mondiale avec lequel nous avions signé un contrat de confidentialité.

L’expert qui l’avait croisé sur les lieux s’en souviendra.

Quelle anecdote souhaiteriez-vous partager avec les membres du groupe ?

« Boire du vin, c’est boire du génie »

De nombreux clients nous demandent avec le sourire si nous avons du vin sachant que nous venons de la région beaunoise.

Heureusement, j’ai de nombreux amis viticulteurs dans les villages renommés sachant au fil du temps où se diriger pour trouver les meilleurs rapport qualité-prix.

Comment voyez-vous l’avenir des métiers de l’immobilier ?

« La digitalisation rapproche … »

Nous vivons dans une nouvelle ère où les gens ont accès plus facilement à des contacts et à une masse d’informations sur les réseaux sociaux avec cependant beaucoup de communication et marketing pour créer de la visibilité.

L’accès aux prestataires (agents immobiliers, notaires, experts, avocats, banquiers) est beaucoup plus simple et rapide, notamment avec internet et des sites générateurs de leads qualifiés.

« Accélérateur de notoriété »

Il y a encore peu d’années, il fallait se déplacer sur des salons professionnels ou disposer d’une belle adresse pour travailler avec des acteurs majeurs.

Bien entendu la qualité des prestations, conseils et études priment, ainsi que la réactivité (parfois les tarifs selon certains demandeurs ou contextes n’en déplaise à certains), et plus, seulement, la notoriété.

« Le terrain reste le terrain … »

Les professionnels qualifiés et spécialisés auront un avenir malgré l’émergence du big data qui fait peur à quelques-uns. Cette masse de données générales ne remplacera pas l’accompagnement et l’expérience de terrain des professionnels de l’immobilier souvent locaux.

Il y a dix ans, les agences immobilières dans le résidentiel craignaient « leboncoin ».

« La qualité du conseil, First ! »

Ces mêmes agences réalisent toujours des ventes avec les mêmes honoraires malgré l’augmentation de la concurrence sur leur marché de référence.

Certains gestionnaires travaillent plus ou moins à l’identique depuis plus de deux décennies et leurs chiffres d’affaires restent stables voire en hausse. Les investisseurs continuent d’acquérir des immeubles et sont à l’affût d’opportunités.

« Rien à signaler, on évolue ! »

La plupart des sociétés d’expertise immobilière maintenaient leurs chiffres d’affaires avant la crise et certaines étaient encore en croissance.

C’est pourquoi je reste optimiste et ne vois pas de changement significatif sur l’avenir des métiers de l’immobilier de manière générale, bien que chaque profession suive son actualité juridique et s’intègre d’outils digitaux pour ceux qui ne l’ont pas encore fait.

Que souhaitez-vous partager avec les membres du groupe ?

« L’actualité immobilière »

Plus que des rappels de cours ou la définition de la valeur vénale que l’on peut tous trouver dans la charte de l’expertise, je souhaite partager de l’actualité pertinente plus particulièrement en cette période de crise sanitaire qui n’est hélas pas derrière nous.

« Remerciements »

À ce titre, il faut remercier les quelques confrères qui ont pris la parole et rédigé des articles en phase avec les contraintes sanitaires de la Covid-19 notamment sur la détermination des valeurs pour certains types de biens. Cela donne des lignes de conduites intéressantes en cette période toujours incertaine.

Hervé Paillard – Expert immobilier – 07 78 80 41 29 – https://www.cabinetpaillard.com/

Rédigé par Tom Delaey – Les petits génies de l’immobilier – https://lpgi.club